AGRIPRENEURS : à la rencontre de Mamadou Bhoye Bah, producteur du Café du Fouta

0
1765
Mamadou Bhoye Bah à la cueillette du café

Mamadou Bhoye Bah, âgée de 24 ans est diplômé en sciences juridiques et politiques à l’Université Général Lansana Conté de Sonfonia et fait partie de la jeunesse positive de Guinée. Il a trouvé sa vocation dans l’agriculture et s’est investi pleinement dans la culture et la promotion du café du Fouta à Dalaba, un café 100% Arabica. Agronewsguinee.com  l’a rencontré pour passer en revue son cheminement.

Son parcours…….

Vu le chômage grandissant dans mon pays, je me suis très tôt intéressé à l’agriculture et précisément à la culture de la pomme de terre. Passionné par l’entreprenariat, j’ai commencé ma 1ère production en 2013 dans la sous-préfecture de Timbi Madina d’où j’ai eu l’idée de fonder une coopérative agricole dénommée coopérative agro-pastorale pour le développement de la Guinée (CADEG) qui est de nos jours membre fondateur de la plateforme des agripreneurs pour une Guinée émergente (PAGE) et membre du réseau des jeunes  »AFRIQUE CARAÏBE PACIFIQUE YOUNG PROFESSIONAL NETWORK « ACPYPN »

Croyant aux potentialités qu’offre ce secteur, j’ai initié des campagnes de sensibilisation des jeunes dans différentes régions de la Guinée.

pepinière de café Arabica

Au cours de l’année 2016, j’ai participé au Camp national des alternatives pour un monde durable organisé par la PRONG et labélisé par le FSM ; En 2017 j’ai été nominé acteur du numérique en Guinée, et ambassadeur du climat mais de nos jours, je rencontre d’énormes difficultés à me retrouver sur le marché par manque d’appui pour la commercialisation et l’accompagnement pour l’acquisition des équipements agricoles.

Passionné par la culture du café, qui est aujourd’hui très appréciée sur le marché international, j’ai créé une plateforme Café, association pour la promotion du café du Foutah APCAF qui est un centre de promotion, de semi-transformation du café c’est-à-dire les processus de lavage, de décorticage, de séchage etc… et nous initions différentes formations pour les producteurs sur la notion de café de qualité.

Aujourd’hui, on commercialise le café du foutah qui est 100% Arrabica

Dans deux différents points de vente : la boutique du centre culturel Franco Guinéen et chez barista au plazza Diamond. Nous avons développé une gamme de torréfaction du café à savoir : le blonde, le médium et le Dark en paquet de 250g et 450g.

Perspectives…..

Nous comptons mettre en place une industrie de torréfaction du café arabica, et développer une gamme de produit avec un mélange d’épices de gingembre, d’orange avec le goût du café. On vise aujourd’hui les supérettes, les super marchés, les bars-café, les grands consommateurs du café…

La culture du Cafe qui est aujourd’hui très appréciée sur le marché, la CADEG a initié une mission d’investigation sur les différentes plantations de Cafe , et on a constaté que la culture du Cafe n’est pas développée chez nous et que les producteurs vendent dans la sous-région. Pas de réseau de commercialisation, ni de label. Donc j’ai eu l’idée de développer cette chaîne de valeur. De la production à la commercialisation « avec un label « Café du foutah « .

Notre spécialiste du café en pleine séance de torréfaction, étape décisive pour développer les arômes et la saveur du café

On travaille en étroite collaboration avec le corps de paix qui nous accompagne techniquement. Je lance un appel à l’endroit de la jeunesse Guinéenne de s’investir à fond dans l’agrobusiness, et l’État de créer des conditions favorables aux jeunes pour une réinsertion dans l’agriculture.

Les jeunes Guinéens doivent arrêter de se tuer dans la méditerranée, je les invite à entreprendre et réussir chez soi, il faut oser la Guinée et surtout travailler dur.

Mamadou Bella DOUMBOUYA      pour Agronews Guinée

Tel : 623 52 19 22/ bella22gn@gmail.com / agronewsguinee@gmail.com

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here