Comment vaincre le Mildiou parasite qui s’attaque aux champs de pomme de terre au Foutah ?

0
656
Champ de pomme de terre ravagé par le Mildiou

Le mildiou de la pomme de terre est une maladie cryptogamique provoquée par le champignon Phytophtora Infestans. Les pertes causées aux producteurs de pommes de terre par le Mildiou dans la région du Foutha Djallon sont colossales. Malgré les efforts des autorités, ce parasite persiste toujours dans cette région propice à la culture de la pomme de terre et est devenu au fil des saisons leur bête noire. AGRONEWS et en collaboration avec son partenaire SAREF INTERNATIONAL propose quelques pistes de solutions.

 Symptômes

 Le mildiou de la pomme de terre se manifeste sur les différentes zones de la plante : les feuilles, les pétioles et tiges ainsi que les tubercules.

Feuillage et végétation

un feuille de plant de pomme de terre attaqué par le mildiou

Tâche foliaire auréolée de jaune-vert pâle

Lors d’une infestation à Phytophtora Infestans, des tâches qui brunissent et qui sont entourées d’une auréole vert-clair à jaune apparaissent sur la face supérieure des feuilles. La face inférieure de la feuille est quant à elle recouverte de tâches de duvet blanc. Ces tâches se multiplient puis se dessèchent ce qui conduit à la mort du feuillage.

Tâches foliaires sur la face supérieure et duvet blanchâtre sur la face inférieure

Tubercules

A l’extérieur, les tubercules montrent des tâches aux contours mal définis et des marbrures de couleur brune ou gris-violet. Lorsque l’on coupe ces tubercules, on observe alors des zones marbrées de couleur rouille juste en dessous de la peau. Les dégâts peuvent parfois s’étendre jusqu’au cœur de la pomme de terre. Ces altérations du tubercule sont la porte d’entrée à d’autres pathogènes qui peuvent provoquer de la pourriture humide.

Conditions favorables

Les températures optimales pour le développement du mildiou sont de 15 à 20°C mais il peut se contenter de températures de 10°C à 25°C. Comme tous les champignons, il a besoin d’une forte hygrométrie (90%) ou de présence d’eau sur les feuilles pour se développer.

Symptôme du mildiou sur le tubercule

La maladie apparaît d’abord par foyers isolés, mais elle s’étend très rapidement à l’ensemble de la plantation. Le champignon inactif (zoospore) se conserve dans les débris de pomme de terre ou les tubercules atteints qui, en germant, donnent des plantes « fils » infectées. Le mildiou peut également se conserver dans le sol sous forme d’oospores qui contamineront directement la culture de pomme de terre en place. La dissémination se fait par le biais du vent qui peut transporter les zoospores sur de grandes distances.

Phytophtora Infestans a un caractère infectieux explosif : il se répand rapidement et la maladie se développe très vite. Cela peut s’expliquer par la longitude de son cycle infectieux qui s’étend de 3 à 5 jours lorsque les conditions lui sont favorables.

Solution de lutte :

Le SARTHANE 80 WP

Un protecteur, le SARTHANE 80 WP agit comme une barrière protectrice sur les feuilles de pomme de terre et empêche la germination des spores du champignon phytophthora, agent du Mildiou. 

Usage : 150g/15L /500 m² tous les 5 jours

Le FONGITOU 500 WG

Doté d’un pouvoir de pénétration, le FONGITOU 500 WG dispose d’un large spectre d’action pour protéger les cultures de pommes de terre contre toutes les maladies fongiques en préventif ou au début de la contamination. Le FONGITOU 500 WG se diffuse dans la plante par systemie et protège la culture pendant 3 semaines contre toute nouvelle infection, agissant sur la germination des spores, sur la croissance mycélienne et sur la sporulation.

USAGE : 25g/15L/500 m²

L’ORVEGO

Anti-sporulant, l’ORVEGO constitue le dernier rempart contre le mildiou. Doté d’une protection qui résiste à la pluie avec une action curative et anti-sporulante remarquable qui réduit la contamination même dans un champ infecté.

USAGE : 40ml/15L/ 500 m²

1,2 ou 3 applications espacées de 5 jours

AGRONEWS GUINEE

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here