Projet DAKMA-ENABEL : visites de terrain et évaluations à Mamou et Dalaba

0
940

Le comité de pilotage du projet d’appui au développement agricole dans la zone de Kindia et Mamou (DAKMA) a effectué des visites de terrain sur les sites agricoles abritant les différents projets de DAKMA à Mamou et Dalaba du mardi 27 au mercredi 28 novembre 2018, sous la coordination de Gerrit BOSMAN, coordinateur du projet DAKMA.

Financé à hauteur de 5 millions d’euros  par le coopération Belge à travers l’agence belge au développement, ENABEL, dans ses actions de démarrage,  DAKMA a permis de construire ou de réhabiliter des aménagements hydro-agricoles sur les plaines agricoles de Baady (Mamou), de Botobofel dans Ditinn (Dalaba) et de Dalaba-centre.

arrivée de la délégation à Denken

La délégation du comité de pilotage composée, de la fédération des planteurs de la filière fruit de la Basse Guinée (FEPAF-BG), de Trias, des responsables de l’agriculture aux niveaux préfectoral et régional, entre autres, a entamé sa tournée ce Mardi 27 novembre 2018 à Denken – Hamdallaye située à 15 Km de Mamou, par la visite d’un équipement post-récolte (machine à moudre), qui a été suivie d’entretiens avec les membres du comité de gestion.

machine à moudre, Denken

Après Denken – Hamdallaye, le comité a mis cap sur la commune rurale de Bouliwel, histoire de s’entretenir avec les autorités locales sur les projets d’aménagements hydro-agricoles en cours dans les différentes localités de la préfecture. Les bénéficiaires n’ont pas tari d’éloges à l’endroit de la délégation. Ils ont en substance encouragé et remercié les bailleurs, les autorités et tous ceux qui sont impliqués dans le progrès agricole en particulier et  dans le développement en général de la préfecture de Mamou.

Étape de Baady

sur le site du périmètre de Baady, les ingenieurs de la société Build Africa face à la délégation

La visite du  site d’AHA sur la Plaine agricole de BAADY  et les entretiens avec les membres du comité de gestion, les bénéficiaires et l’Entreprise Build Africa ont  ponctué la suite de la première journée de visite. Après une demi-heure de parcours sur une route difficile, la délégation est accueillie par les bénéficiaires au rythme des chants hospitaliers entonnés par les femmes de la localité. Il faudra ensuite marcher à travers un sentier difficile pour accéder à la rivière dont l’eau est canalisée pour irriguer la plaine de Baady.

 « Le site que vous êtes entrain de visiter prend le titre d’aménagement hydro-agricole du périmètre de Baady, de 22,22 hectares exploité par Buil Africa avec le financement d’ENABEL. Les travaux consistent premièrement à la construction d’un seuil de 15 mètres ; 70 m de longueur pour 0, 60 mètre de hauteur et 0,30 mètre d’épaisseur.  La construction d’un canal tête-morte d’une longueur de 508 mètres dont 108 mètres en PVC ; la construction d’un bassin de dissipation qui sera construit à hauteur de ce canal tête morte qui va faire la partition des deux canaux : un vers le côté droit qui est le canal principal  appelé hémisphère droit et un vers la gauche, hémisphère gauche ; la construction des deux canaux principaux dont la longueur totale mesure 2402m , 8 mètres linéaires répartis comme suit : hémisphère gauche 914, 8 mètres , hémisphère droit 1488 mètres ; la construction de 17 canaux secondaires en compacté ; la fourniture de 2200 mètres de grillage  et la construction d’une passerelle de 12 mètres linaires, etc… » a de façon résumée présenté au comité de pilotage, un  technicien de la société Buil Africa chargé de l’exécution des travaux.

Deux groupements évoluent sur ce périmètre de Baady : le groupement de Baadi-Telirè qui compte 36 membres dont 25 femmes et le groupement de Baadi-Bouré qui compte 45 membres dont 33 femmes.

Sur le niveau d’avancement des travaux, Thierno Mamadou Hady Barry,  Assistant Technique National Génie Rural au projet DAKMA a laissé entendre que le projet a été exécuté à hauteur de  60 % avec un délai consommé de 97 %, les travaux ayant démarré en avril 2018 avec un délai d’exécution de 6 mois.

L’ONG RGTA-DI (réseau guinéen pour la traction animale et le développement intégré) basée à Dalaba dans le cadre du projet DAKMA a, à travers son superviseur local présenté la partition de son ONG dans l’exécution du projet.

« RGTA-DI en collaboration avec l’entreprise qui est là et les producteurs, nous sommes intermédiaires, donc tout programme établi par l’entrepreneur, nous ai communiqué et on vient vers les producteurs, nous les informons, nous les sensibilisons et nous les motivons, nous venons les attendre sur le terrain pour réaliser cette activité. Maintenant, même après ça pendant les travaux, on est à leurs côtés et après que les aménagements finissent et qu’il y ait eu remise, nous, nous les suivons par rapport à la mise en valeur du domaine, par rapport aux techniques ; ce qui fait que l’année passée, il y a eu 17 paires qui ont été dressées dans cette zone pour faciliter les techniques de préparation des différents casiers qui seront réalisés par l’entreprise ainsi quand la mise en valeur ; et là déjà les producteurs pourront profiter mieux des fruits de leurs productions qui, s’ils le faisaient manuellement ; voilà la raison pour laquelle RGTA-DI est dans le partenariat et accompagne l’entreprise et les producteurs…. » a pour sa part expliqué Soumah Almamy Sékou, superviseur de l’ONG RGTA-DI.

Les bénéficiaires ont exprimé toutes leurs satisfactions par rapport au projet tout en formulant l’espoir que la construction du canal d’irrigation va repousser la pauvreté et la famine et que cela va favoriser la réduction de la coupe abusive du bois dans la zone. Ils ont exprimé la doléance au bailleur de voir le pont en amont sur la route qui mène au site, réhabilité, pour leur permettre de faire traverser facilement leur récolte. Le comité de pilotage en a pris bonne note.

Étape de Ditinn

Mercredi 28 novembre 2018, la délégation s’est rendue dans la commune rurale de Ditinn pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux du canal d’irrigation sur la Plaine de Botobofel à travers la rivière Téné. La visite du site AHA de Botobofel  situé à 26 km de Dalaba a été entamée au niveau du seuil du canal où l’assistant technique national génie rural au projet DAKMA, a présenté le projet.

Gerrit BOSMAN, coordinateur du projet DAKMA sur le seuil du canal d’amenée à Botobofel (Ditinn)

« L’ouvrage qu’on vient de visiter est un seuil qui a été construit par la FAO depuis 1984 et que nous venons de réhabiliter. Ce seuil permet de barrer l’eau à un certain moment en période d’étiage pour pouvoir dériver l’eau et l’envoyer vers le périmètre. Ce canal à partir de là où le seuil a été construit jusqu’au périmètre mesure 5km 700 de canal depuis 1984, nous on est venu réhabiliter ça parce qu’il y avait des fissures, des cassures ; donc nous avons fini la réhabilitation de tout le canal et actuellement, nous sommes sur le périmètre où se font la culture du riz et des produits maraichers. Les gens utilisent par ailleurs le canal pour leurs besoins domestiques » a expliqué Mamadou Hady Barry.

Mamadou Hady BARRY, Assistant Technique National Génie Rural au projet DAKMA repondant aux questions du comité de pilotage

Le comité de pilotage a ensuite examiné le site notamment le seuil et le canal d’amenée et fait ses observations qui ont été pris en compte par la société et le comité de gestion.

canal de dérivation

Du coté des bénéficiaires ce sont : le groupement pomme de terre ; le groupement oignons, le groupement maïs, le groupement piment – gombo – taro et également un groupement féminin 2.

Les exploitants du périmètre se retrouvent à l’intérieur de l’Union des producteurs de Ditinn qui chapeaute quatre groupements à savoir le groupement de Dockal masculin (35 personnes), le groupement de Dockal féminin (40 personnes), le groupement de Madouya (35 personnes) et le groupement de Botobofel (25 personnes). Finalement 135 personnes évoluaient dans le bas-fond et  17 familles riveraines utilisaient l’eau du canal ou espéraient le faire.

L’accueille des habitants de Botobofel

Tout ce beau monde s’est massivement mobilisé ce mercredi 28 novembre 2018 pour réserver un accueil chaleureux à la délégation du comité de pilotage sur la plaine agricole de Botobofel entièrement irriguée par le canal d’amenée grâce à la réhabilitation menée par DAKMA.

Après un accueil chaleureux de la notabilité de Botobofel, l’ONG RGTA-DI sous la supervision de son responsable de Dalaba, Soumah Almamy Sékou, a procédé à une démonstration pratique et efficace de la technique de la mécanisation intermédiaire ou labour par traction animale par des paysans déjà formés et auprès desquels, il est chargé de vulgariser cette technique dans le cadre du projet DAKMA y compris les activités de compostage dont les résultats sont jugés satisfaisants. À la suite de cette démonstration, la délégation a fait le tour de la plaine pour visiter le canal d’amenée au sein du périmètre et ses différentes répartitions.

visite du périmetre
L’ONG RGTA-DI en action avec les paysans sur la pratique de la traction animale

Finies les séances de visites, place aux échanges entre les membres du comité de gestion, les bénéficiaires, l’Entreprise Moly travaux, le comité de pilotage, les bénéficiaires et DAKMA-ENABEL.

Pendant près de deux heures, des échanges fructueux vont ponctuer la rencontre, notamment sur les activités de renforcement organisationnel avec l’union Maïs de Ditinn. Chaque partie exposant ses préoccupations et proposant des pistes de solutions ou des recommandations.

Après plus d’une demi-journée d’immersion dans la plaine de botobofel à Ditinn, retour à Dalaba centre. La délégation va visiter les sites AHA de Bilidougou-Tangama et s’entretenir avec les membres du comité de gestion, les bénéficiaires et l’Entreprise Moly travaux.

Séance de discussion avec les bénéficaires, M. Baldé assistant technique à DAKMA jouant le role d’interprète

Étape de Dalaba-centre

Sur la plaine de bilidougou, c’est un puits maraicher qui a été foré à 5 m de profondeur à l’intérieur même du périmètre, équipé d’un système de pompage solaire grâce à des panneaux solaires déjà installés. L’installation n’attend plus que la finalisation du système de pompage solaire et le raccordement.

pompage solaire de tangama

À Tangama, ce sont 2 puits maraichers qui ont été forés. Le premier à 5.30 m et le second à 3.60 m tous équipés en buse captage.

À Djombo Djwel également 2 puits maraichers forés : le premier à 3.20 m et le second à 3.30 m tous équipés en buse captage et la fouille des tranchées des conduites en PVC 50 exécutés comme pour tous les autres puits. Les trois secteurs font une superficie de 6 ha avec un niveau d’avancement dans l’exécution du projet estimé à 63 %.

Les principaux bénéficiaires de ces ouvrages sont : le groupement maraicher de Billidougou de 13 membres dont 06 femmes ; le groupement maraicher de Djombo Djiwel de 21 membres dont 1 hommes, le groupement féminin maraicher de Tangama de 23 femmes et 2 hommes.

les 3 groupements bénéficiaires entrain d’échanger avec la délégation

Ces ayants-droit ont conféré avec la délégation sur le site de Tangama pour échanger autour de la mise en œuvre du projet. Après avoir salué l’intervention de DAKMA dans la réhabilitation des points dont l’objectif est de Permettre l’accroissement de la production agricole des exploitants en mettant à leur disposition une ressource en eau pérenne, les trois groupements ont eu l’opportunité d’exprimer leurs réserves, observations et recommandations par rapport à la poursuite de l’exécution des travaux et de nouveaux programmes en perspective.

Situé à moins d’un kilomètre du site de Bilidougou-Tangama, le comité va également Visiter un équipement post-récolte (une machine à moudre du maïs réfectionnée par DAKMA) qui sera également suivi d’entretiens avec les membres du comité de gestion à Dalaba centre.

Clôture de la mission du comité de pilotage

À l’issue de deux (2) jours intenses de visites de terrain, la session du comité de pilotage de DAKMA s’est tenue jeudi 29 Novembre 2018 à Dalaba dans un réceptif hôtelier. Au cours de cette session, il y a eu des échanges sur la visite de terrain ; le point sur les activités DAKMA 2018 ; Mission d’évaluation mi-parcours ; la présentation de la situation budgétaire ; la programmation 2019 ; des débats sur les activités ; le budget et la programmation.

ténue de la session du comité de pilotage de DAKMA à l’hotel du Fouta à Dalaba

Au terme de tous ces travaux, des recommandations ont été formulées par les parties prenantes avant d’être validées à l’unanimité.

Mamadou Aliou DIALLO envoyé spécial à Mamou et Dalaba pour AGRONEWS GUINEE

Tel : 623 69 58 01

 

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here