Le PNUD appuie une formation en Suivi-évaluation participatif et Gestion Axée sur le Résultat et offre des infrastructures, équipements et matériels agricoles aux communautés de Foulaya et de Kinyaya à Kindia

0
88

Le PNUD à travers le Cluster Transformation Economique et Développement Durable (TEDD) a appuyé la formation en suivi-évaluation participatif et Gestion Axée sur le Résultat pour les cadres des Bureaux de Stratégie et de Développement (BSD) et des services techniques des ministères partenaires. La formation s’est tenue à Kindia du 24 au 28 juin 2019, sous la présidence de Mr Issiaga DIALLO, Directeur Régional du Plan et du Développement Economique, Représentant de Madame le Gouverneur de la Région de Kindia  et de Mr Aboubacar SYLLA, Chargé du Programme transformation économique et chaines de valeurs du PNUD.

Cette formation avait pour objectif de renforcer les capacités de 40 cadres des BSD et services techniques de 10 Ministères partenaires pour qu’ils s’approprient des méthodes et outils nécessaires à la collecte des données et à la rédaction des rapports axés sur les résultats du document Programme pays PNUD aligné au PNDES.

Il est important de rappeler que le Système des Nations Unies (SNU) apporte son appui au Gouvernement guinéen à travers son document stratégique pluriannuel intitulé Plan Cadre des Nations Unies pour l’Aide au Développement (PNUAD/UNDAF) 2018–2022 ; aligné sur les priorités nationales définies dans la Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) à travers les quatre (04) piliers stratégiques ci-dessous :

i)                   La promotion de la bonne gouvernance en vue du développement durable ;

ii)                 La transformation économique durable et inclusive ;

iii)              Le développement inclusif du capital humain et

iv)               La gestion durable du capital naturel.

Dans son discours introductif de circonstance, Mr Aboubacar SYLLA, Chargé du Programme Transformation économique et chaines de valeurs au PNUD, a,  au nom du Représentant résident adjoint et Chef du Bureau du PNUD, Mr Eloi Kouadio IV, fait un bref rappel du contexte qui a prévalu à la tenue de cet atelier avant « de saluer la représentation massive de tous les départements ministériels avec une mention spéciale sur la présence des femmes à la présente rencontre et de lancer un appel aux participants d’accorder un intérêt particulier à cet atelier et  surtout de s’approprier de ce nouvel outil pour l’atteinte effective des objectifs assignés à cette rencontre ».

Après cette intervention, Mr Issiaga DIALLO, Directeur Régional du Plan et du Développement Economique, Représentant Mme le Gouverneur de la Région de Kindia, a, dans son allocution souhaité la bienvenue aux participants et a mis l’occasion à profit pour lancer un appel à l’endroit des autorités guinéennes et du PNUD en ces termes « vue l’importance de ce présent atelier, nous souhaitons que ce type de formation soit adressée aux structures déconcentrées de l’Etat et même les élus locaux afin qu’ils soient outillés pour contribuer efficacement à la mise en œuvre et le rapportage du PNDES ».

Résultats

Cette formation axée sur les aptitudes acquises dans la pratique de la GAR a atteint les résultats immédiats suivants :

  • 44 cadres de 10 ministères partenaires ont été outillés en suivi-évaluation et rapportage axés sur les résultats.
  • 44 idées de projets individuels centrés sur les activités des Ministères concernés dans la cadre de la mise en œuvre du PNDES ont été élaborées et ont servi de champ d’application pratique des théories développées lors de la formation
  • 44 présentations et pré-soutenances sur le contenu des 44 projets individuels ont été faites
  • Un mécanisme de suivi individuel post-formation a été mis en place

Recommandations

Cette formation a aussi permis aux participants de formuler un certain nombre de recommandations parmi lesquelles :

  • Tenir compte et valoriser les efforts des PTF et des ONGs dans les différents rapports périodiques des services déconcentrés et décentralisés de l’Etat ;
  • Engager une réflexion en vue de définir une approche sur le mécanisme de rapportage du PNDES à travers l’implication des services déconcentrés et décentralisés de l’Etat,
  • Mettre des ressources nécessaires à la disposition des services techniques des Ministères, notamment aux BSD afin qu’ils puissent jouer de manière effective et efficace leurs rôles ;
  • Dupliquer ce type de formation à l’endroit des services déconcentrés et décentralisés de l’Etat, notamment aux élus locaux, aux sociétés civiles locales, dans les sous-préfectures ;
  • Renforcer les capacités techniques et matériels des BSD et les services techniques des Ministères pour leur permettre de mener à bien leurs missions ;
  • S’approprier et être plus dynamique sur les initiatives ou actions d’appuis aux services techniques de leurs département respectif

Remise officielle des infrastructures, équipements et matériels agricoles aux communautés de Foulaya et de Kinyaya le 28 juin 2019.

Parallèlement à l’atelier de formation sur la GAR, une Equipe du PNUD conduite par Aboubacar Mariam SYLLA, Chargé de Programme Transformation Economique Inclusive et Développement des chaînes de valeur, a procédé à la remise d’un important lot d’infrastructures, d’équipements et de matériels agricoles aux femmes marchandes de Foulaya et aux organisations paysannes, majoritairement féminines, de Kinyaya.

Cette remise officielle s’est tenue le 28 Juin 2019 dans le deux (2) districts bénéficiaires en présence des autorités locales de Friguiagbé notamment Mme Gnama CONDE, Sous-Préfet et M. Ousmane CAMARA, 1er Vice maire de la Commune rurale. On notait aussi la présence des Présidents des districts bénéficiaires ainsi que les chefs de secteurs et de la société civile locale.

A cette occasion, Mr Soriba CAMARA Directeur Exécutif de l’ONG ‘’APEK/Agriculture’’ a rappelé le contexte socio-économique ainsi que les objectifs visés par la mise en œuvre du projet. Ensuite, il a exprimé sa reconnaissance au PNUD, à travers le Programme Transformation Economique, et sa satisfaction pour la réalisation du projet « Un adage soussou dit (le prix du bienfaiteur se trouve dans ses oreilles). C’est donc, le moment et le lieu de rendre un hommage mérité au PNUD qui n’a ménagé aucun effort pour accompagner financièrement et techniquement l’APEK-agriculture dans la mise en œuvre des activités réalisées en faveur des communautés de Friguiagbé grâce à ce projet. Nous disons merci à tout son personnel ».

Mr Fodé CAMARA, Président du district de Friguiagbé a adressé ses sincères remerciements à l’endroit du Gouvernement et du PNUD pour la réalisation de ces infrastructures dans l’intérêt supérieur de sa communauté.  « Nous sollicitons toujours auprès du PNUD d’autres projets futurs comme l’extension du marché, l’installation d’un forage à la maison des jeunes, … Nous vous rassurons dès à présent que Foulaya gardera jalousement ces bijoux en prenant toutes les dispositions pour la bonne gestion et l’entretien des infrastructures que nous recevons aujourd’hui ».

Equipements et Equipements remis

Les infrastructures et équipements qui ont fait l’objet de remise portent sur :

  1. La mise à disposition de 10 motopompes pour l’irrigation des superficies emblavées de 4 groupements féminins maraîchers de 150 personnes composées de plus de 70% de femmes, L’impact de l’intervention est attendu sur une population d’environ 1200 personnes dans le district de Kinyaya et environs.

Plus spécifiquement, ces nouveaux équipements permettront de :

·      Réduire la pénibilité du travail d’arrosage des superficies maraîchères par les femmes ;

·      Accroitre la superficie mise en valeur ;

·      Prolonger la durée de récolte et donc accroître la production et le revenu ;

·      Rendre disponible les légumes sur les marchés durant toute l‘année ;

·      Payer la scolarité des enfants ;

·      Améliorer les revenus des activités maraîchères ;

·      Réduire considérablement de rythme de l’exode rural.

  1. La construction de 2 magasins de stockage et l’aménagement des aires de séchages destinés à deux (2) groupements d’étuveuses de 40 femmes contribueront à :

·      Améliorer la qualité du riz consommé dans la localité et les marchés par l’utilisation des équipements améliorés et une réduction de la pénibilité et du temps de travail des femmes ; ce qui leur permet de mieux prendre soin de leurs familles ;

·      Développer la filière de transformation du riz avec accroissement de la chaine des valeurs ;

·      Sécuriser les stocks de céréales, des équipements de travail et améliorer le cadre de travail des femmes et de rencontre des membres de groupements d’étuveuses.

  1. La construction d’un hangar de 300 m² de surface avec 20 étables de vente,  pour un total de 40 places pour les femmes vendeuses. Un marché journalier qui reçoit des produits agricoles en provenance de 15 villages des communes rurales de Friguiagbé, Molota et Damakanyah pour plus de 6000 personnes, contribue à l’amélioration des conditions de travail et vie des populations de ces localités par :

·      La mise en place d’un cadre approprié de vente pour les femmes à l’abri du soleil et de la pluie, plus hygiénique avec disponibilité de toilettes descentes pour hommes et femmes ;

·      Le renforcement du 3ème pilier du markéting des produits maraîchers (la Place, la Distribution) avec plus d’attraction ;

·      L’augmentation des capacités d’accueil du marché dans des conditions commerciales descentes en faveur des produits agricoles (majoritairement) et manufacturés (accessoirement) ;

·      Le développement des transactions entre collecteurs, grossistes, demi- grossistes et détaillants.

  1. L’installation d’un forage d’eau potable dans l’enceinte du marché, équipé de pompe électrique immersible et de panneaux solaires avec un château d’eau d’une capacité de 4 m 3, qui facilite l’accès libre et permanent en eau potable de très bonne qualité en faveur de plus 50 femmes vendeuses et de 200 ménages des secteurs environnants,
  1. La construction de deux (2) latrines à plusieurs cabines dans l’enceinte du nouveau marché contribue à l’amélioration des conditions de vie et d’hygiène de plusieurs centaines de femmes vendeuses, de commerçants ambulants et de 200 ménages environnants, y compris les clients de passage.

Impacts

La gestion efficace de l’ensemble de ces infrastructures et équipements mis à disposition des communautés et groupes d’intérêts suscités, a nettement contribué à l’augmentation des revenus des femmes, à l’amélioration des conditions de travail des organisations d’acteurs économiques locaux et, par ricochet, l’amélioration des conditions de vie des populations bénéficiaires des interventions du PNUD.

Cependant, il faut noter que, certaines observations, constituant des insuffisances sur les infrastructures réalisées, ont été relevées par la mission conjointe de réception. Ces réserves soulevées sont :

  • L’absence de pente significative sur l’aménagement des aires de séchage, ne facilitant pas bien l’écoulement de l’eau, surtout en saison pluvieuse et qui pourrait conduire les eaux stagnantes vers les magasins de stockage des denrées alimentaires, (source de pourriture, perte économique),
  • Quelques fissures observables sur le dallage des aires de séchage.
  •  

Une mise en demeure a été ainsi adressée à l’Entreprise adjudicatrice, via l’APEK/Agriculture, Opérateur en charge de ce projet, qui s’est engagée à apporter les corrections idoines à la satisfaction des communautés bénéficiaires de Kinyaya.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here