Mamou: tenue du 4ème COPIL du projet AEPKM d’Enabel 

0
303

Financé par l’agence belge pour le développement, Enabel, le projet d’adduction d’eau potable dans la région de Kindia et Mamou (AEPKM) a tenu la quatrième session de son comité de pilotage ce mardi 18 décembre 2019 à Mamou. Le projet AEPKM arrivé à terme d’exécution s’inscrit dans le cadre du programme de démarrage de la coopération belge et dont l’objectif est de faciliter aux populations rurales l’accès à l’eau potable.


Ce 4 eme COPIL avait pour objectif d’échanger avec l’ensemble des parties prenantes, particulièrement des autorités administratives et les bénéficiaires sur la gestion et l’utilisation des infrastructures hydrauliques. 


Cette rencontre a mobilisé les autorités régionales de Mamou, notamment le chargé de cabinet du gouverneur, les maires, sous-préfets des localités bénéficiaires ( Soyah, kegneko, Bouliwell), les cadres du SNAPE au niveau régional,  des représentants du ministère de la coopération, des responsables des unités de gestion des points d’eau et bornes fontaines, etc…


Le comité a démarré par la présentation des conclusions du rapport d’étude tarifaire et l’implication pour la pérennité des trois réseaux en l’occurrence Soyah, bouliwel et kegneko; ensuite la clarification de la maîtrise d’ouvrage et de la propriété des réseaux; les échanges ont ensuite porté sur la validation d’un prix de l’eau public à appliquer pour les trois réseaux. Sur la question du prix après des débats inclusifs, il est ressorti de l’avis de l’ensemble des parties prenantes, la nécessité de rehausser le prix de l’eau.


Il ya eu par la suite des échanges sur la démarche pour la mise en œuvre d’un système de gestion pérenne.


Le comité de pilotage s’est ensuite retiré à huis clos pour formuler et valider le rapport final du 4 eme COPIL et ses recommandations.


Krista Verstraelen est la représentante résidente d’Enabel  » je suis assez satisfaite des résultats obtenus par ce projet. Nous avons écouté les responsables des différentes communes et des unités de gestion, Ils nous ont témoigné de l’impact positif du projet dans leur localité ,alors nous avons ensuite discuté avec eux sur l’après projet et sur la gestion des infrastructures notamment sur la tarification standard de l’eau qui de l’avis de tous doit être revalorisé le but étant bien évidemment de servir à l’entretien des infrastructures dont la gestion sera confiée au SNAPE. Nous allons par ailleurs poursuivre notre assistance dans le cadre du suivi, notamment dans le renforcement de capacités des unités de gestion pour une meilleure gestion économique… »


Mamadou Aliou Diallo pour AGRONEWS GUINEE

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here