Guinée : la filière avicole face à une pénurie de mais

0
147

Après un mois sous sanctions économiques et financières de la CEDEAO, suite au coup d’État milliaire, les effets collatéraux des sanctions au Mali, avec les pays voisins se font de plus en plus sentir. C’est le cas de la Guinée dont le secteur avicole est fortement impacté par la fermeture des frontières qui a provoqué une pénurie de maïs, ingrédient de base qui entre dans l’élaboration des aliments de volaille.

Selon le président des fabricants d’aliments de volailles de Guinée, cette situation risque de se répercuter sur l’ensemble de la filière. D’après lui, en plus de la pénurie de maïs importé du Mali, le déficit a entrainé une flambée du prix du kilogramme sur le marché et risque d’amener beaucoup d’éleveurs à mettre les clefs sous le paillasson « il faut anticiper pour palier ce genre de pénurie en mettant en place des stocks importants » interpelle Alpha Oumar Barry qui tire la sonnette d’alarme et appelle le gouvernement guinéen à s’impliquer pour trouver une solution idoine.

La filière avicole guinéenne dépendante à 50 % des importations de maïs en provenance du Mali, soit l’équivalent d’un peu plus de 5000 tonnes par an, les acteurs de la chaine de valeur avicole en Guinée sont obligés de se tourner vers d’autres pays comme le Burkina pour combler le déficit de la production locale. 

Mamadou Aliou Diallo

Tel : 664 1847 43

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here