Résilience des agriculteurs face au Covid-19: TRIAS appuie les producteurs de Kindia et Mamou

0
294

L’ONG TRIAS Guinée, grâce au soutien financier d’Enabel, est venu en appui aux producteurs d’ananas dans la région de Kindia et des producteurs de pommes de terre dans la région Mamou.  Cet appui s’inscrit dans le cadre de l’accompagnement des producteurs agricoles dont les activités ont considérablement été impactées par la crise sanitaire à travers tout le Pays.


Fella Kourouma, Coordinateur Pays de Trias en Guinée

AGRONEWS GUINÉE s’est entretenu avec Fella Kourouma, Coordinateur Pays de Trias en Guinée par rapport à cette initiative << depuis 2017, nous sommes en partenariat avec Enabel,  l’agence Belge de développement , Trias est une ONG internationale qui évolue dans 14 pays dans le monde, et nous sommes en Guinée depuis 1987. Nous intervenons principalement pour appuyer les agriculteurs familiaux et les entrepreneurs à petite échelle  dans le monde. Donc en Guinée, nous travaillons avec les faitières qui évoluent dans les filières agricoles et dans l’entrepreneuriat. C’est dans cet esprit qu’avec l’arrivée de la pandémie du Covid-19 dans notre Pays, nous nous sommes investis grace au soutien financier de notre partenaire Enabel, pour assister les producteurs agricoles. Selon les spécialistes, les producteurs agricoles, notamment ceux qui évoluent dans les filières ananas et pomme de terre ont été sérieusement impactés. C’est après avoir fait ce constat que nous et notre partenaire Enabel avons eu par la suite des requêtes de soutien des faitières telles que la Fédération des Planteurs de la Filière Fruit de la Basse Guinée (FEPAF-BG) et l’Union des Groupements Agricoles de Soumbalako (UGAS) dans la Préfecture de Mamou. C’est donc dans cet esprit qu’Enabel en partenariat avec Trias nous avons monté un projet d’appui de 500 000 euros qui s’étend sur 12 mois afin de venir en  aide à ces producteurs pour leur permettre de se relever après la première campagne agricole fortement compromise par la crise de COVID-19 et sauver la seconde campagne agricole annuelle qui   coïncide aujourd’hui à une reprise progressive des activités. Nous sommes entrain de les aider dans ce sens-là. C’est pourquoi nous venons de distribuer 321 tonnes 750 kg d’engrais, 6 kg de semences d’aubergine et 240 litres d’herbicides sélectifs à 645 producteurs (dont 228 d’ananas, 201 de pomme de terre, 96 de riz et 120 d’aubergine) dans les deux bassins du projet. Quant aux semences de pomme de terre, une distribution de près de 96 tonnes de semences de pomme de terre debutera dès la semaine prochaine en faveur des producteurs membres de l’UGAS.

Les bénéficiaires ont été selectionnés par un bureau d’études qui a travaillé à Kindia et à Mamou pour identifier les producteurs les plus impactés et quantifier effectivement les pertes subies pour qu’ils soient soutenus proportionnellement aux pertes enregistrées. Donc c’est à l’issue de ce processus d’identification que le bureau d’étude a établi la liste des bénéficiaires. L’aide est entrain de se faire conformement à la liste des bénéficiaires. Nous espérons qu’à partir de la récolte prochaine, les producteurs vont pouvoir se relever progressivement. En Basse et Moyenne Guinée nous pensons toucher plus de 600 producteurs. >> projette le représentant de Trias.


Moussa Camara, président de la fédération des planteurs de la filière fruit de la basse Guinée

Moussa Camara, président de la fédération des planteurs de la filière fruit de la basse Guinée, coopérative bénéciaire, par ailleurs un des facilitateurs du projet, salue pour sa part la solidarité d’enabel à travers son partenaire Trias, le soutien à la resilience des producteurs dont elle a fait montre en répondant favorablement à l’appel de détresse des producteurs pendant cette période de crise <<Depuis quelques jours, nous sommes entrain de procéder à la distribution des intrants agricoles dont nous avons bénéficié grace à l’appui que le projet  “Entrepreneuriat” d’enabel, a apporté via l’ONG Trias aux planteurs d’ananas victimes de la pandémie de covid 19. Depuis le mois de mars 2020, l’arrivée de cette pendémie a coïncidé à la période de grande production de l’ananas, particulièrement l’ananas destiné à l’export; donc avec tout ce qui s’en est suivi notamment le confinement , la fermeture des aréroports, cela a eu des impacts sérieux sur les planteurs d’ananas. Donc on a introduit des requêtes au niveau de tous nos partenaires notamment au niveau au ministère de l’agriculture, de la chambre d’agriculture, au niveau du gouvernement, de l’Union européenne à travers le projet REFILA-ONUDI, à travers la coopération Belge, pour qu’ils puissent venir au secours  des planteurs d’ananas. Certains ont réagi positivement et se sont engagés à accompagner  les planteurs afin de renforcer leur résilience face à l’impact de la crise sanitaire. C’est suite à  cela que la coopération Belge à travers enabel qui pilote le projet  “Entrepreneuriat agricole” en partenariat avec Trias a décidé d’accompagner les planteurs en leur occtoyant des engrais, notamment de l’urée, la potasse, le super phosphate, etc….globalement,  nous avons reçu 26 tonnes d’urée, 37 tonnes de super phosphate, 74 tonnes de potasse, 103 tonnes en dolomi, soit au total plus de 242 tonnes d’engrais reparties entre 212 producteurs au niveau de deux (2) bassins agricoles de Kindia et  maferinya qui ont été répertoriés et identifiés comme ayant été profondément impactés par la crise sanitaire durant la période de mars à  novembre 2020. Nous disons grand merci à Enabel et merci à son partenaire Trias , Merci au responsables du projet “Entreneuria agricole” pour tout ce qu’ils sont entrain de faire pour soutenir les producteurs en cette période de crise >> salue le président de la filière fruit de la basse Guinée.


bénéficiaire

Thierno Boubacar Sow, ingénieur agronome, planteur d’anas et banane est bénéficiaire du projet. Il abonde dans le meme sens << Je suis   satisfait de l’aide qu’enabel et Trias  m’ont apporté parceque nous nous avons récolté nos produits  au moment où les frontières sont fermées, nous avons donc perdu beaucoup de nos produits à cause  de la crise du covid 19. Donc si l’État et ses partenaires nous assistent pour nous soulager, c’est une grande satisfaction pour nous les bénéficiaires. On a reçu presque tous les types d’engrais. Moi je suis petit planteur mais j’ai reçu 6 sacs de potasse, j’ai eu 2 sacs d’urée, 6 sacs de Super phosphate et j’ai eu 4 sacs de dolomi. Cette assistance  peut nous aider à relancer nos activités. Surtout en ce moment où l’engrais est très cher sur le marché. Aujourd’hui 1 kg est vendu à 10.000 ou 15000fg, donc si une ONG pense à nous offrir cela gratuitement, c’est une satisfaction. Nous prenons l’engagement que les sacs que nous avons reçu nous allons les utiliser à bon esséant.>> Promet t-il.


bénéficiaire

Safiatou Sylla est membre de l’union des planteurs de Friguiagbé, une coopérative agricole bénéficiaire du projet de soutien à la resilience. Venue se procurer de l’engrais, elle exulte et se félicite de l’initiative « Dieu merci et merci à nos responsables. Ils sont entrain de se battre auprès des institutions pour nous aider. L’ONG enabel et Trias nous ont beaucoup aidé lors de cette crise. On nous a envoyé l’engrais et la distribution a déjà commencé. Le premier jour de la distribution, j’avais reçu 3 sacs, mais aujourd’hui je ne sais pas d’abord combien de sacs  je vais recevoir. Actuellement le prix de l’engrais est très cher car un sac coute 400/500.000 francs guinéens sur le marché. Ce projet nous a octroyé gratuitement ces engrais, je suis dépassé de joie, on ne peux que dire merci » se réjoui t-elle.

Mamadou Bela Doumbouya   pour AGRONEWS GUINEE

Tel: 623 52 19 22 lsdlocke

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here